Mbikayi interdit une conférence entre la Monusco et les professeurs sur la résolution 2348

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Steve Mbikayi, a interdit une conférence que la Monusco a prévu d’organiser, ce vendredi 19 mai 2017, avec près de 700...

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Steve Mbikayi, a interdit une conférence que la Monusco a prévu d’organiser, ce vendredi 19 mai 2017, avec près de 700 professeurs d’université à l’UNIKIN (Kinshasa).

«Comment la Monusco peut chercher à organiser quelque chose avec 700 professeurs d’université sans informer au préalable le gouvernement. J’ai trouvé ça louche parce qu’ils voulaient parler de la résolution 2348 sans associer le gouvernement. Je pense qu’il y avait une arrière-pensée, endoctriner les professeurs et les étudiants indirectement (…) J’ai eu un dialogue avec les professeurs, je leur ai expliqué et ils ont compris», a dit au téléphone d’ACTUALITE.CD le ministre de l’ESU, Steve Mbikayi.

ACTUALITE.CD a tenté en vain d’entrer en contact avec les organisateurs mais, selon certaines sources, la conférence en question devrait tourner autour de la résolution 2348 des Nations Unies.

Les responsables de la Monusco avaient, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations-Unies la semaine dernière, exprimé leur volonté d’entamer une campagne de sensibilisation et d’information sur la résolution 2348.

Stanys Bujakera

In this article

Join the Conversation

Please copy the string Rmdp3i to the field below:

10 comments

  1. paluku mumbere Répondre

    voilà ce troubadour de ministre qui ne comprend rien de l’évolution politique, vouloir ou pas le Congo sera libéré.

  2. FORCE Répondre

    kie kie kie kie kie
     » J’ai trouvé ça louche parce qu’ils voulaient parler de la résolution 2348 sans associer le gouvernement, je pense qu’il y avait une arrière pensée, endoctriner les professeurs et les étudiants indirectement « .
    Pourquoi l’opposition n’a pas trouve’ ca louche ???? Que dit la dite resolution 2348 ???? Vous avez viole’ tout ce qui est ecri dans la resolution, c’est pourquoi vous avez peur, c’est une instruction que tu as eu.Comment penses tu que la MONUSCO peut endoctriner les  » profs » d’universite’ ??? Nous parlons des « profs » d’universite’ ici, peut etre tu es aussi « prof » menopause’ intellectuellement car venant de l’usine de production (MP).

  3. Placide Répondre

    De quel droit peut-il interdir une conférence? Et les professeurs se laissent aussi faire. Les lumières de l’intelligence se sont éteintes en RD CONGO

  4. Rémy Tch Répondre

    La plupart de ces soi-disant professeurs sont des pprdiens. Vous avez peur même de votre ombre?

  5. Clément Répondre

    Mais bon sang de quoi sieur Mbikayi a-t-il peur ? A peine nommé, il applique les méthodes de la Kabilie et l’on ne comprend plus rien de son statut d’opposant démocrate en fin de compte. Le pouvoir enivre parfois mais ça ne sera plus pour très longtemps.

  6. Gestapo Répondre

    J’apprécie le geste de Mbikayi. Il prend ses responsabilités à bras-le-corps. On ne peut pas faire n’importe quoi SANS ASSOCIER le gvnmnt. Ce n’est pas une République bananière ici. Même quand on s’appelle Monusco

  7. DESIS Répondre

    Tout ce qui vient pas du RassOp de Katumbi est, meme sans analyse, MAUVAIS! A ce rythme on va s’aopposer aussi bien au blanc qu’au noir, au probleme qu’a la solution… On s’approche du salafisme « democratique »!

  8. Robert Bongo Répondre

    Ce n’est pas possible ces genres d’interdiction. si cette conférence etait organisée en dehors du pays. on n’empecherait les prof. aussi? encore un signe qui ne trompe pas.

  9. Wilca Répondre

    Continue bien a prouver votre mauvaise fois qu est c que les professeur de L universite né connaisse pas sur L accord du 31/12/16 et sur la resolutions 2348?vs vs trompez mais il y aura du surprise

  10. Timothée Répondre

    Mbikayi hier avec un langage d’un opposant, aujourd’hui aux affaires avec un langage de la MP! Quelle surprise!