Kasaï Central : 47 miliciens tués par l’armée et plusieurs maisons incendiées (Société civile)

47 miliciens se réclamant du chef Kamuina Nsapu ont été tués, entre le jeudi 18 et ce vendredi 19 mai 2017, par l’armée dans plusieurs villages du secteur...

47 miliciens se réclamant du chef Kamuina Nsapu ont été tués, entre le jeudi 18 et ce vendredi 19 mai 2017, par l’armée dans plusieurs villages du secteur de Tshitadi, en territoire de Kazumba, à plus de 230 km à l’ouest de Kananga.

Ce bilan provisoire a été donné à ACTUALITE.CD par le président de la société civile locale, Kayitula Kabula, qui parle de 14 miliciens tués à Bashikawaya, 17 à Bashikandama, 16 à Kalomba Mission et un fou fauché par une balle perdue.

D’autre part, le président de la société civile de Tshitadi fait état de l’incendie de plusieurs maisons à Kalomba dont celle du député national Ambroise Kamukuny et des bureaux de l’Ong Action contre la faim (ACF). Les maisons du chef de secteur de Tshitadi, en fuite depuis plusieurs mois, ont aussi été brûlées.

La résidence familiale du tout nouveau ministre national de l’Economie, Joseph Kapika, au village Batshimba, dans le groupement Tshiasa Ngombe, et des centaines de cases ont été brûlées et toute la population est en brousse.

Le président Kayitula ajoute que ce bilan, encore provisoire, pourrait s’alourdir car les opérations militaires sont en cours pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans cette partie du Kasaï Central qui ploie sous la loi de la milice, depuis le mois de février.

Sosthène Kambidi

Image d’archives

In this article

Join the Conversation

Please copy the string W03rOy to the field below: