UDPS/Europe : « Tout est mis en oeuvre pour le rapatriement et l’enterrement de Tshisekedi à la permanence »

Les représentants de l’UDPS/Europe ont tenu à fixer l’opinion sur la situation du parti, notamment sur les obsèques d’Etienne Tshisekedi et la question de sa succession au sein...

Les représentants de l’UDPS/Europe ont tenu à fixer l’opinion sur la situation du parti, notamment sur les obsèques d’Etienne Tshisekedi et la question de sa succession au sein de leur parti, ainsi que sur l’actualité politique de l’heure.

Au cours d’une conférence animée ce jeudi 20 avril au Press Club Brussels Europe, l’UDPS Extérieure annonce que la dépouille d’Etienne Tshisekedi sera bien rapatriée au Congo et souligne que tout est déjà mis en œuvre. Pour Théo Ngombo, représentant de l’UDPS/Grande-Bretagne, la famille de Tshisekedi n’attend aucune autorisation quelconque et ils sont porté à l’enterrer à la permanence du parti à Limete.

« Tout est fait actuellement. Mais la primeur est laissée à la famille et aux instances dirigeantes du parti qui vous tiendront au courant dans les tout prochains jours de la date du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi. Mais, d’une manière ou d’une autre, qu’il y ait autorisation ou pas, le corps de Tshisekedi sera rapatrié à Kinshasa pour un enterrement probable dans la permanence du parti », a-t-il déclaré

Les cadres de l’UDPS Extérieure expriment leur soutien indéfectible aux instances dirigeantes actuelles du parti et jugent « sans objet » l’acte posé le 25 mars dernier par les secrétaires généraux honoraires du parti qui ont appelé à l’organisation d’un conclave pour discuter de la succession de Tshisekedi

« Seul le congrès du parti est l’instance habilité à organiser la succession du président Etienne Tshisekedi, conformément aux statuts. C’est ainsi que se posant en gardienne de l’héritage politique de notre vénéré défunt président, nous soutenons que seules les structures laissées en place par notre président restent à ce jour la seule et l’unique source de légitimité et de légalité au sein du parti et, par voie de conséquence, le seul gestionnaire jouissant de toutes les prérogatives leur conférées par les textes réglementaires en vigueur »

Dans la foulée, ils ont adressé leur soutien à la direction du parti pour avoir constaté l’auto-exclusion de Bruno Tshibala et de Valentin Mubake. Selon eux, toute personne qui s’écarte de la ligne tracée par le parti renonce à sa qualité de membre.

« L’UDPS Extérieure tient à marquer son soutien à la présidence du parti pour avoir récemment et avec fermeté constaté l’auto-exclusion des hauts cadres du parti en la personne de Bruno Tshibala et de Valentin Mubake, coupables, de manière flagrante, de vagabondage politique et du non respect de la ligne politique du parti en cette période cruciale de notre combat politique »

Soutenant la restructuration au sein du Rassemblement, les cadres de l’UDPS ont déclaré que l’application de l’Accord du 31 décembre avec notamment la nomination d’un Premier ministre issu du Rassemblement, est la condition impérative à l’organisation des élections réellement libres et apaisées.

Jacques Kini

In this article

Join the Conversation

Please copy the string Pg1obG to the field below:

4 comments

  1. Manu Répondre

    Courage, la Constance a un prix mais la Libération du pays par les élections libres, démocratiques et équitables suivant les Accords de St sylvestre reste notre ligne politique à respecter.

  2. MwanaRDC Répondre

    Ces fameux représentants de l’UDPS savent-ils lire et comprendre les Stauts de l’UDPS qui stipulent entre autres qu’en cas d’empêchement définitif du Président du parti, un trio ( secrétaire général, Président de la convention démocratique du parti et le Président de la commission électorale du parti, les 2 derniers cadres n’ayant jamais été désignés ) exerce la présidence collégiale pour organiser endéans 30 jours le congrès pour élire le Président du parti. Dans le délai de 30 jours, ce trio n’ayant pas tenu le congrès, il y a un vide juridique. L’actuel Secrétaire general ne peut s’arroger les pouvoirs du Président du parti illégalement. Personne n’a à ce jour compétence de convoquer le congrès, d’où une solution politique de convoquer un conclave pour mettre sur pieds une présidence provisoire qui pourra convoquer le congrès . Ces fameux représentants fanatiques n’ont pas besoin d’être juristes pour comprendre les statuts du parti, s’ils sont de bonne foi.

  3. Fracyn Répondre

    UDPS est un parti des confusionnistes. Tantôt c’est Felix qui informe que le leader maximo sera enterré à Kabeya-Kamuanga et à présent ceux de l’Europe,nous disent autres choses. Ils doivent savoir qu’avant d’enterrer une personne,un permis d’inhumation doit être délivré par l’autorité compétente. S’ils penseront outre,ils enfreignerons la loi. Wait and see.

  4. bin Répondre

    COMEDIE. QUAND FELIX ABANDONNE LE PEUPLE SOUVERAIN PRIMAIRE DANS LA MARCHE DE MORT QU’IL A CONVOQUE AVEC SON UDPS,ET IL VA POUR ADDIS-ABEBA. N’ETAIT-CE PAS UNE AUTO-EXCLUSION? EVITEZ CE QUE VOUS FAITES VOUS UDPS EUROPE.FAITES TRES ATTENTION. QUAND FELIX DIT OUVERTEMENT SUR TOUS LES MEDIAS QUE KATUMBI EST DERRIERE LUI ET QU’IL EST DERRIERE KATUMBI; QUI LUI A PERMIS CETTE ALLIANCE DIABOLIQUE AVEC CE JUIF DE PERE ISRAELIEN ,MERE ZAMBIENNE ET FEMME TUTSI??????AUTO-EXCLUSION OU PAS??????????EVITEZ NOUS CETTE DICTATURE SVP. LE CONGRES DOIT ETRE POUR TOUT LE MONDE ET ON VERRA SI VOUS GAGNEREZ OU DIVISEREZ LE PARTI D’ETIENNE.PAIX A SON AME,LE PAUVRE.