Abbé Nshole : « La CENCO ne peut qu’encourager les bons offices de la Monusco »

La CENCO encourage la mission de bons offices menée par le Représentant du Secrétaire général de l’ONU et patron de la MONUSCO, Maman Sidikou. C’est en substance ce...

La CENCO encourage la mission de bons offices menée par le Représentant du Secrétaire général de l’ONU et patron de la MONUSCO, Maman Sidikou. C’est en substance ce qu’a déclaré l’abbé Donatien Nshole au cours d’une interview accordée ce mardi 18 avril 2017 à ACTUALITE.CD

Selon le secrétaire général de la CENCO, si les différentes parties prenantes reconnaissent leurs erreurs et ont la volonté de faciliter les choses à Maman Sidikou, les choses devraient s’arranger au mieux.

Que pensez-vous du travail des bons offices que la Monusco a entrepris ?

Je crois que c’est une bonne chose. La CENCO ne peut que l’encourager. Tout dépendra de la bonne foi de nos acteurs politiques. Si avec la réaction de la CENCO, les uns et les autres se sont rendu compte qu’ils sont les responsables et qu’ils veulent faciliter les choses à Maman Sidikou, c’est tout notre souhait.

Croyez-vous que ça marchera avec la Monusco ?

Oui, pourquoi pas ? Les mêmes personnes peuvent se rendre compte de leur erreur afin de faire mieux. L’homme n’est pas figé.

La signature de l’Arrangement particulier se fera donc en dehors de la CENCO ?

Les évêques ont arrêté parce qu’ils n’ont pas voulu perdre du temps avec les questions qui ont été discutées pendant des mois et des mois. Mais si ça ne restait que cela comme formalité pour régler l’affaire, là il n’y a pas de problème.

S’agit-il pour vous d’un troisième dialogue ?

Je ne l’ai pas compris de cette façon là. La Monusco travaille pour amener les gens à appliquer l’Accord du 31 décembre.

Vous n’avez plus rien à voir avec le travail de la médiation donc ?

Sous ce format-là, les évêques ne vont pas revenir. Mais les évêques restent dans leur mission prophétique.

Et la nomination de Bruno Tshibala est-elle conforme à l’Accord selon la CENCO ?

Les évêques ne se sont pas encore prononcés sur là-dessus. Et je ne peux pas dire un mot.

Allez-vous rencontrer Bruno Tshibala ?

Si l’invitation arrive, les évêques vont apprécier.
Interview réalisée par Rachel Kitsita

In this article

Join the Conversation

Please copy the string wL28j4 to the field below:

5 comments

  1. FORCE Répondre

    Vous etes la cause aussi ensemble avec kabila. Pourquoi le 19 Dec 2016 vous etiez parti au Vatican ? et rentrez avec vos bons offices terminez avec la farine de la tete aux pieds comme si vous aviez reussi aux examens d’état.

    1. DESIS Répondre

      Vous n’etiez pas oblige de suivre cette voie de la boulangerie! Au moins in fine, elle donne la primature a un autre digne fils de l’UDPS!
      Vous vous croyiez au plan B? Sans en connaitre ni la nature ni le contenu? Pas mieux qu’un mouton de Panurge!

  2. Nsondo Nguaku Répondre

    Actuellement, ils sont responsables de la situation crée après le 19 Déc.16. Ils sont des chrétiens, ils doivent assumer lmeur part de responsabilité. Où est le plan B ???????

  3. FORCE Répondre

    Quand une personne normale encourage la malhonnetete’, cette personne est aussi malhonnete. N’importe quel argument avance’, ne peut pas justifier la malhonnetete’. UN TRICHEUR EST UN MALHONNETE. Alors il y a choses ici, soit c’est la stupidite’ A outrance quand tu connais ce tu signes, ou c’est la malhonnetete’, soit les deux (stupide et malhonnete).

  4. virginie mitshabu kongolo Répondre

    leurs positions est claire