Des arrestations à l’aéroport de N’djili à l’arrivée de Félix Tshisekedi (Peter Kazadi)

Alors que Félix Tshisekedi, président de l’une des franges du Rassemblement, vient d’atterrir à   Kinshasa ce lundi 17 avril, Peter Kazadi, l’un des cadres de l’Udps signale des...

Alors que Félix Tshisekedi, président de l’une des franges du Rassemblement, vient d’atterrir à   Kinshasa ce lundi 17 avril, Peter Kazadi, l’un des cadres de l’Udps signale des arrestations en masse à l’aéroport international de Ndjili où les sympathisants de ce regroupement politique attendaient le retour de leur chef.

« Nous sommes venus accueillir le président Félix Tshisekedi qui vient de l’Europe. Nous sommes surpris de voir un dispositif sécuritaire impressionnant qui arrête tous ceux qui manifestent avec les insignes du parti. Au niveau de Badara, on a érigé une barrière, on a arrêté un groupe de combattants. Ceux qui ont réussi à arriver à l’aéroport sont arrêtés par la police. Nous tenons à dénoncer ces faits qui ne cadrent pas avec le droit de l’homme. On est en train de marcher sur les libertés individuelles. Nous ne pensons que dans ce pays pour accueillir son proche il faut obtenir l’autorisation de la police. Nous avons été sommés de quitter le salon d’honneur. On ne comprend pas au juste ce qui se passe avec ce système mis en place », a dit Peter Kazadi.

Félix Tshisekedi vient d’atterrir à Kinshasa  après un bref séjour à l’étranger.

Image d’archives.

Franck Ngonga     

In this article

Join the Conversation

Please copy the string pYBYtt to the field below:

11 comments

  1. Le Conseiller Spirituel des Combattants. Répondre

    Mes chers bien-aimés combattants de partout le monde.

    « L’homme se découvre lorsqu’il fait face à des difficulties »

    Je voudrais vous informer que je viens d’ouvrir une BOITE AUX LETTRES électronique » assassinonskabila@gmail.com » dans le but de communiquer et échanger avec vous. Etant donné que c’est une mission à haut risque, je vous demande de noter l’adresse électronique ci-dessus et de n’en parler à personne. Je continuerai à publier ce communiqué encore et encore, jusqu’à ce que la majorité de combattants puisse avoir access ces informations.
    En effet, je voudrais à ce que nous échangions les voies et moyens pour ASSASSINER l’imposteur qui trône à la tête de notre pays dépuis près de 16 ans maintenant. Je vous demande de me faire parvenir vous idées et suggestions via un courriel « anonyme » pour nous permettre de metre en place une stratégie nous aidant à assassiner HYPPOLITE MTWALE KANAMBE aussitôt que possible , et je ne voudrais en aucun cas que vous ne mettiez votre vie en danger si jamais vous souscriviez à ce projet. C’est en mettant nos compétences et nos expériences ensemble que nous parviendrons à assurer un avenir meilleur pour les générations futures.
    PS: Nous avons déjà reçu plus de 15 milles suggestions et nous vous encourageons à continuer à nous en faire parvenir advantage.

  2. Manu Répondre

    Le cardinal Mosengwo dans son homélie nous adit que … »L’Horizon se dessine, tenons bon » Peuple congolais. Ce sont les signes de la fin et les signes de l’ère Mobutu sont bien visibles en RDC.
    FATSHI fait peur aux Dirigeants congolais et pourquoi aviez vous choisi Bruno Ebola?

  3. Jean Emmanuel M. Répondre

    Quelle drôle façon de garder secret un projet, Mr le Conseiller spirituel!!!!

    1. Parentho Répondre

      😂😂😂😂

  4. DESIS Répondre

    Peter Kazadi Peter Kazadi Peter Kazadi!!! Allons droit aux elections cher Avocat!

    1. Alberto narciso candolo Répondre

      Quelles élections avec un gouvernement sous l’impulsion de kabila,jamais avec un kabila sans légitimité, qui emploie toutes ses stratégies pour torpiller un accord acquis dans la douleur pour éviter que le pays tombe ds le chaos, avec un débauché de Bruno non!!!nous voulons un leadership fort l’opposition dans la cogestion du pays jusqu’aux élections crédibles et transparentes,kabila réclamer 3 noms pour choisir le maillon faible (tshibala),nous connaissons bien la MP

    2. J. Badi Répondre

      Mais qui a refusé d’organiser les élections ?! N’est-ce pas Kabila ? Pourquoi et comment on en est arrivé là ?

  5. Armand Yfb Ciberege Répondre

    L’etat congolais a tord de manipuler l’opposition

  6. Greg Mukishi Répondre

    Desis, le peuple n’ attend que des élections, sans Kabila, car arrivé à son dernier mandat depuis le 19 décembre 2016. Grace aux accords de la saint sylvestre, il peut rester encore jusqu’ en décembre 2017. Bref nous voulons les élections sans Kabila, nous insistons.

    1. DESIS Répondre

      Salut Greg!
      Moi aussi j’aime les elections sans Kabila! Je reprouve le tribalisme! Et je veux que les choses soient redressees cette fois-ci. En l’occurrence je tiens a ce que les CV des candidats soient bien screenes et que leur moralite soit aussi bonne a irreprochable. Je souhaite qu’il y ait renouvellement de la classe politique etc.

      Badi(banga?) dit: « Mais qui a refusé d’organiser les élections ?! N’est-ce pas Kabila ? Pourquoi et comment on en est arrivé là » ?

      DESIS: Oui cette rengaine est bien connue… Mais que tout le monde s’implique deja dans l’organisation des prochaines elections (de l’enrolement des electeurs via depot des candidatures jusqu’au scrutin et le post-scrutin!) pour eviter les contestations fantaisistes et aux irregularites comme en 2011. Sur cette question, on ne voit pas beaucoup la tant souhaitee implication des Tshitshi-boys!!! Ceux-ci etant plus occupes a se rentrer dedans pour detshibaliser la primature…

  7. georges koli Répondre

    cela prouve à suffisance combien ce régime est sanguinaire. le pays est géré par un conglomérat d’opportunistes qui ne voient que leur propres intérêts. il n’ont pas l’intelligence du cœur qui veut qu’une personne soit généreuse. ils se contentent de l’intelligence de l’esprit qui fait d’eux des hommes sans cœurs aveuglés par la folie de grandeur. il y aura un jour où le peuple dira  » j’en ai assez » et ce jour là, leur militaires n’arriveront pas à empêcher ce peuple meurtri à renverser ce régime sanguinaire