Kasaï – Kamuina Nsapu : Les réfugiés congolais broient du noir en Angola

4.127 ressortissants de la RDC ont trouvé refuge depuis le 12 avril 2017 à Shamakala, dans la province de Lunda Norte, en Angola, à la suite des affrontements...

4.127 ressortissants de la RDC ont trouvé refuge depuis le 12 avril 2017 à Shamakala, dans la province de Lunda Norte, en Angola, à la suite des affrontements qui ont opposé les forces gouvernementales aux insurgés Kamuina Nsapu.

Selon les chiffres du consulat de la RDC à Moshico, dans la province angolaise de Lunda Sul, au 15 avril 2017, 1.599 hommes, 720 femmes, 1.808 enfants et 312 agents de l’État congolais ont déjà été recensés. Leurs conditions de vie sont intenables, fait savoir à ACTUALITE.CD un réfugié qui a tenu à garder l’anonymat.

« Nous passons la nuit à la belle étoile. Nous n’avons rien à manger et la promiscuité du lieu où nous sommes hébergés nous expose à des maladies diverses. Nous demandons à notre gouvernement, le gouvernement congolais de songer à notre sort »

Aucun officiel angolais n’a voulu commenter cette situation en dépit des sollicitations de notre rédaction.

Pour le contexte, le mercredi 12 avril 2017, des miliciens agissant sous le label Kamuina Nsapu se sont emparés du poste frontalier de Kamako, à 150 km de Tshikapa, dans la province du Kasaï. Dans la foulée, plusieurs personnes craignant pour leur vie avaient trouvé refuge dans la province angolaise de Lunda Norte.

Sosthène Kambindi

Image d’archives/Photo d’illustration

In this article

Join the Conversation

Please copy the string SC2Lkt to the field below:

4 comments

  1. Guilherme Ngoma Répondre

    Angola n’a rien à voir, régler vos anneries là bas, espèces d’immatures politiques,on avait prévenu d’ une possible escalade de violence,on ne fera rien

  2. Jean Emmanuel M. Répondre

    Mr Ngoma,
    Je ne sais pas si vous êtes congolais ou angolais, mais cela ne ne change rien à ma réponse.
    Il est vrai que cette situation relève de la responsabilité des congolais.
    Mais, n’oublie pas que:
    – L’Angola a été longtemps le soutien militaire de la dictature de Kabila.
    – L’Angola a le devoir de protéger les victimes de guerre (HCR).
    – La RDC a longtemps héberger les angolais sans aucune discrimination!

    1. Makutu Lidjo Répondre

      Le Zaire de Mobutu bien qu’elle hébergeait de nombreux réfugiés angolais ne s’est pas gêné de déstabiliser pendant de nombreuses années ce pays ami et frère par le truchement de la rébellion du Dr Savimbi. Ce qui explique probablement la réaction de Guillerme Ngoma. Avez vous pensé aux nombreux engins de mort laissés sur le sol angolais ? Aujourd’hui ce pays essaie tant bien que mal de stabiliser son territoire, c’est normal qu’il ne puisse tolérer un conflit venu de l’extérieur perturber sa quiétude nouvellement acquise. Vous comprenez maintenant pourquoi ce pays a soutenu l’afdl ayant pour porte parole Laurent désiré Kabila.

    2. Fred Ruakabuba Répondre

      Ce n’est pas parce qu’on les a hébergé pendant 14 ans comme réfugiés chez nous qu’ils doivent tout tolérer. A qui vous ferez croire que l’Angola, pays pauvre croupissant sous une dictature,avec un gigolo congolais au sommet de l’Etat, est une puissance militaire capable de soutenir efficacement le pouvoir corrompu de Kabila .Et n’oubliez pas que pendant leur exil au Congo, des ex gendarmes Katangais alliés aux portugais les Angolais dans des maquis. Ils ne son pas Congolais?