Selon la VSV, le maire de Tshikapa aurait distribué des armes aux civils pour chasser les luba

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) se dit vivement préoccupée par l’imminence des affrontements interethniques dans les provinces du Kasaï et de la...

Image d'archives

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) se dit vivement préoccupée par l’imminence des affrontements interethniques dans les provinces du Kasaï et de la Lomami entre  les Pende et les Tshokwe contre les Luba et les lulua  d’une part, et entre les Kanyoka  contre les Kete d’autre part, et ce, en marge du phénomène Kamuina Nsapu.

Dans un communiqué publié ce jeudi 13 avril 2017, cet ONG de défense des droits de l’Homme estime que ces conflits seraient entretenus dans la province du Kasaï par certaines autorités de la contrée.

« Selon les informations alarmantes parvenues à la VSV, ces conflits seraient entretenus dans la province du Kasaï par certaines autorités de la contrée dont le maire de la ville de Tshikapa, monsieur Laurent KAMBULU MPUTU (de l’ethnie Tshokwe) et l’ex Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel, monsieur Maker MWANGU (de l’ethnie Pende) qui auraient distribué des armes à feu avec munitions et des armes blanches dont des machettes aux Tshokwe en vue de faire la chasse aux kasaïens Luba et Lulua ».

Au moins dix personnes ont trouvé la mort et plusieurs familles ont été contraintes de fuir leur habitations pour échapper aux affrontements. Plusieurs maisons ont été incendiées pendant ces conflits, rapporte l’ONG

« Ces conflits entre les ethnies ont déjà occasionné depuis le début du mois d’avril des dizaines des morts dans le territoire de Kamonia du côté des ethnies luba et lulua et plusieurs maisons leur appartenant ont été incendiées. De nombreuses familles qui ont tenté de se mettre à l’abri en se dirigeant vers Tshikapa se sont retrouvées en brousses où elles ont perdu les traces de leurs enfants en débandade entre le tronçon Tshikapa et Kamonia ».

La VSV  dénonce l’instrumentalisation par certains notables et autorités de la province du Kasaï des FARDC et des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC)  qui,  » en lieu en place de protéger sans discrimination toute la population de cette partie du Kasaï se rangeraient du côté des tshokwe qui persécutent et tuent les luba et les lulua « .

L’ONG invite les autorités congolaises de prendre des mesures idoines pour éviter  les affrontements entre les ethnies précitées en vue de  sécuriser indistinctement et sans discrimination la population des provinces du Kasaï et de la Lomami

Christine Tshibuyi

In this article

Join the Conversation

Please copy the string AZhknv to the field below:

6 comments

  1. Débout Congolais (pour défendre ta CONSTITUTION). Répondre

    Le ZAIRE de MOBUTU avec ses 9 RÉGIONS n’avaient jamais connus ces genres d’histoire meme le KIVU test devenu instable APRES la division .

    Doit on créer des régions ou département englobants plusieurs provinces pour plus de cohésion ?

    1. DESIS Répondre

      Vous avez souvenance de ce qui etait arrive en 1992 aux Kasaiens au Katanga avec l’UFERI de Kyungu? C’etait deja sous Mobutu… Et ce genre d’evenements avaient egalement eu lieu dans les annees 60’s… Aussi dans d’autres coins/ provinces de RD Congo (e.g. Banyamulenge et autres!).
      La decentralisation quand bien meme constitutionnelle ne semble pas encore etre benefique sur le plan de la stabilite… J’ai aussi fait un constat c’est que depuis l’introduction de la democratie en RDC en 1990, on n’a plus connu une grande stabilbite pas plus qu’une grande prosperite!

  2. THETIA Répondre

    Il est temps de tirer au clair cette information, pitié pour la population qui ne fait que souffrir suite à l’égoïsme de nos politiciens qui tirent chaque jour les ficelles de la division et ne savent plus contrôler la situation qu’ils ont entretenue…………..

    1. DESIS Répondre

      Vous avez souvenance de ce qui etait arrive en 1992 aux Kasaiens au Katanga avec l’UFERI de Kyungu (Haut cadre du RassOp)? C’etait deja sous Mobutu… Et ce genre d’evenements avaient egalement eu lieu dans les annees 60’s… Aussi dans d’autres coins/ provinces de RD Congo (e.g. Banyamulenge et autres!).
      La decentralisation quand bien meme constitutionnelle ne semble pas encore etre benefique sur le plan de la stabilite… J’ai aussi fait un constat c’est que depuis l’introduction de la democratie en RDC en 1990, on n’a plus connu une grande stabilbite pas plus qu’une grande prosperite!

  3. Le Conseiller Spirituel des Combattants. Répondre

    Mes chers bien-aimés combattants de partout le monde.

    Je voudrais vous informer que je viens d’ouvrir une BOITE AUX LETTRES électronique » assassinonskabila@gmail.com » dans le but de communiquer et échanger avec vous. Etant donné que c’est une mission à haut risque, je vous demande de noter l’adresse électronique ci-dessus et de n’en parler à personne. Je continuerai à publier ce communiqué encore et encore, jusqu’à ce que la majorité de combattants puisse avoir access ces informations.
    En effet, je voudrais à ce que nous échangions les voies et moyens pour ASSASSINER l’imposteur qui trône à la tête de notre pays dépuis près de 16 ans maintenant. Je vous demande de me faire parvenir vous idées et suggestions via un courriel « anonyme » pour nous permettre de metre en place une stratégie nous aidant à assassiner HYPPOLITE MTWALE KANAMBE aussitôt que possible , et je ne voudrais en aucun cas que vous ne mettiez votre vie en danger si jamais vous souscriviez à ce projet. C’est en mettant nos compétences et nos expériences ensemble que nous parviendrons à assurer un avenir meilleur pour les générations futures

  4. Greg Mukishi Répondre

    Deux membres influents du PPRD/MP dans le Kasai et de surcroit amis au criminel Evariste Boshab, le responsable de la mort du grand chef Kamuina Nsapu et du désastre qui secoue le Grand Kasai. Tout ce monde là agit et commet des crimes de genocide avec la benediction de Joseph Kabila, le criminel en chef en RDC.