Kasaï-Central : Près de 3722 enfants affectés par les violences à Dibaya (UNICEF)

La violence qui sévit depuis huit mois dans l’espace Kasaï a eu un impact direct et indirect important sur les enfants. C’est ce qu’a rapporté, ce mercredi 29...

La violence qui sévit depuis huit mois dans l’espace Kasaï a eu un impact direct et indirect important sur les enfants.

C’est ce qu’a rapporté, ce mercredi 29 mars, l’Unicef au cours de la conférence hebdomadaire de la Monusco à Kinshasa.

D’après l’agence de l’Onu, environ 3722 enfants sont affectés par ces violences à Dibaya, dans la province du Kasaï Central,  réputée bastion de la milice de Kamwina Nsapu.

L’UNICEF a  annoncé avoir disponibilisé des kits de secours à 445 ménages déplacés dans la région.

« L’UNICEF a, par exemple, distribué à 445 ménages déplacés et/ou retournés les plus vulnérables des articles ménagers essentiels (AME), 3 722 enfants affectés par le conflit ont participé à des activités éducatives, ludiques, récréatives et sportives et ont reçu un accompagnement psychosocial. 35 000 habitants des zones les plus touchées par le conflit et personnes déplacées ont accès gratuitement à des soins de santé primaire de qualité. 24 salles de classes sont en cours de reconstruction, ce qui permettra à 1 440 élèves des zones les plus touchées par le conflit d’avoir de nouveau accès à l’école », a déclaré Florence Marchal, coordonnatrice du groupe de communication de l’équipe pays des Nations-Unies.

L’UNICEF a rappelé la nécessité de la protection des enfants  pendant cette période d’insécurité dans le Kasaï.

« La place des enfants est auprès de leurs familles et à l’école dans un environnement sûr les préservant de toute forme de violence et d’exploitation et leur permettant de développer leur plein potentiel. C’est aussi ce que stipule la Convention relative aux Droits de l’Enfant ratifiée par la RDC le 27 septembre 1990, ainsi que la Déclaration d’Oslo sur la Sécurité dans les Ecoles signée par la RDC le 28 juillet 2016».

Depuis août 2016, l’espace Kasaï est en proie aux affrontements entre les miliciens de Kamwina Nsapu et les forces de l’ordre.

L’ONU a déjà dénombré environ 11. 414 déplacés dans le Kasaï-Oriental, 75.708 dans le Kasaï et 83.556 dans le Kasaï Central.

Franck Ngonga

In this article

Join the Conversation

Please copy the string k3VfpY to the field below:

1 comment

  1. Kongo Patriot Répondre

    C’est très bien ce geste de l’Unicef au profit de ces enfants. Certains d’entr’eux sont orphelins des pères policiers rdcongolais tués et décapités par ces hors la loi. La soit disant communauté internationale a crié à hue et à dia très recemment sur la fameuse video qui fait un tollé sur la toile. Silence radio lorsqu’il s’agit des pères policiers des ces memes enfants qui beneficient du soutien de l’Unicef ce jour. Quel sarcasme!