​Primature: la revanche de Joseph Kabila à l’UDPS ?

Depuis le temps qu’on la dit en phase terminale. Cette fois-ci, si les conditions sont réunies, il paraît que c’est pour de bon. Joseph Kabila est sorti de...

Depuis le temps qu’on la dit en phase terminale. Cette fois-ci, si les conditions sont réunies, il paraît que c’est pour de bon.

Joseph Kabila est sorti de son silence lundi 20 février. Après plusieurs sollicitations des évêques-médiateurs des échanges directs entre l’opposition et la Majorité présidentielle, le président de la république les a enfin reçus au Palais de la nation dans la matinée.

L’accord de la Saint Sylvestre au menu de la discussion. Sa mise en œuvre serait en train de pousser ses derniers soupirs sauf qu’il y a deux conditions: le rassemblement doit  proposer une liste des candidats pour le poste de premier ministre à Joseph Kabila. Si cette condition passait comme une rumeur il y a quelques semaines, aujourd’hui elle est bien réelle. Kabila l’a dit, lui-même aux évêques. À travers cette insistance, Kabila pose une condition qui ressemble à des cailloux dans les chaussures du Rassemblement. 

Alors que le Rassemblement n’a pas encore réagi, l’UDPS réplique sans attendre à travers son secrétaire général: Kabund à Kabila : le Rassemblement ne proposera pas des noms à Kabila, même pas deux. Rideaux ! 

L’unité du rassemblement mise à rude épreuve 

Deuxième chose qui est considérée comme une condition que Kabila pose à son tour au rassemblement: la liste des candidats Premier ministre doit lui être présentée par le nouveau président du conseil des sages du Rassemblement. Etienne Tshisekedi étant mort. Kabila  invite-t-il le rassemblement à se rassembler de nouveau ? Est-ce son rôle ? 

Déjà assez fragilisée en interne ce jours-ci , cette condition risque de diviser davantage le rassemblement et même  l’opposition à [ seulement ] quelques mois de la présidentielle. Car, on le sait, la question expose les ambitions cachées des quelques membres du rassemblement au point de créer une inimitié. Entre Katoto Katebe qui voit en cette proposition l’occasion de retourner au Congo, après une  longue période d’exil en Belgique.  Félix Tshisekedi qui se voit déjà Premier ministre. Olenga Nkoy qui estime être le mieux placé pour prendre la tête du Conseil de sages du Rassemblement. Matungulu qui exhibe son expérience et qui aux yeux des certains politiques reste un technocrate, bon pour l’administration. Martin Fayulu l’un des opposants les plus coriaces pour le pouvoir de Kinshasa depuis 2015 qui préfère soutenir Félix Tshisekedi. Et Moïse Katumbi qui se range du côté des taiseux sur la question brûlante. Mais il y a aussi Kiakwama qui caresse ouvertement l’idée de succéder à Etienne Tshisekedi au poste de président du conseil de sages. Une situation qui ressemble de plus en plus à  “opesi Mbwa, Mbwa aboyi “ au sein de cette plateforme politique.

Joseph Kabila, l’occasion de prendre sa revanche à l’Udps ? 

La question vaut son pesant d’or. Kabila a remplacé son père en 2001 dans des conditions que seul lui et les proches collaborateurs de l’ancien président Congolais maîtrisent. Les militants de l’Udps rêvaient le même scénario pour Félix Tshisekedi. C’est sans compter sur Joseph, qui ne se laisse pas séduit par les dernières propositions du rassemblement.Son point de vue semble d’ailleurs avoir convaincu les évêques: 

« Le principe est maintenant claire que le prochain président du Conseil des sages du Rassemblement sera le président du conseil national de suivi de l’accord, et celui qui doit présenter la liste des candidats premiers ministres » a conclu L’Abbe Nshole, au sortir de cette rencontre. 

L’heure des négociations Udps – Kabila, appartient désormais au passé ? En tout cas, à en croire la froideur avec laquelle Joseph Kabila communique et ce malgré l’insistance du rassemblement qui a remis officiellement le nom de Félix Tshisekedi la semaine dernière comme candidat premier ministre allant jusqu’à suspendre Katoto Katebe de la plateforme à cause de ses ambitions sur ce même poste. 

L’UDPS, la course pour s’affirmer encore … ou presque. 

Les négociations entre Majorité présidentielle et le parti d’Etienne Tshisekedi ne datent pas d’aujourd’hui. Il y a eu plusieurs rencontres informelles pour préparer cette période de transition. Des rencontres qui n’ont jamais abouti. Ibiza, Paris, Kinshasa. L’Udps a toujours changé d’avis comme une chemise en posant des conditions que Kabila n’a jamais pu [ ou n’a jamais voulu] réunir. 

Aujourd’hui la donne a changé et L’Udps veut à tout prix la primature devra faire avec. Son ralliement à Moïse Katumbi, dernier frondeur du pouvoir de Kinshasa à travers le G7, une Plateforme constituée d’anciens ministres et collaborateurs proche de Joseph Kabila complique également la situation. Le problème se corse davantage,  il va falloir s’accrocher. 

Kabila Kabange qui cumule près de 17 ans à la tête de la RDC s’amuse à faire marcher le Rassemblement à 10 mois [presque] de la tenue des élections, selon l’accord de la Saint Sylvestre.

Mais jusqu’où le rassemblement tiendra-t-il ? Jusqu’à quel point la candidature de Félix Tshisekedi, sera-t-elle soutenue au sein de cette plateforme ? 

Ange Kasongo

In this article

Join the Conversation

Please copy the string d1Zf76 to the field below:

17 comments

  1. Le Conseiller Spirituel des Combattants. Répondre

    Il n’y a pas si longtemps, Tshilombo Tshisekedi nous claironnait qu’il était très optimiste quant à l’application de l’accord du 31 Decembre 2016.
    En effet, le Taximan de Dar es Salam a fait un gros effort et a lu l’accord du 31 Decembre 2016 dans son entièreté, et il vient de nous donner sa propre interprétation de l’accord.
    Il aurait dû demander à son tuteur Mr Théophile Mbemba de lui expliquer cet accord mais il a préferé se fier à son experience de Taximan et a pris un grand risque pour lire ce texte lequel est redigé avec de « gros » mots.

  2. DESIS Répondre

    Taximan ou pas, il serait sage de composer avec lui. Que perdra le RassOp a donner 3 noms (Mubake, Sessanga, Katebe, Lissanga, Francis Kalombo etc.)? Tony Blair etait vendeur de jeans en France puis plus tard premier ministre en UK et les exemples sont legion de grands hommes qui ont eu dans leur jeunesse a exercer de petits jobs. Que dire du Roi David qui fut gardien de betail et qui n’a pas frequente des lieux du savoir comme Cambridge ou autres? Il etait pourtant l’homme selon le coeur de Dieu hein? Soyons humbles et respectueux du prochain. Pourquoi chercher la confrontation (comme du temps de Mobutu vs Tshitshi) qui en general est de l’avantage du President? Y a des gens qui semblent lutter pour les elections mais qui dans leur agir ne font que retarder les elections!!! EKOYEBANA…

  3. LordBoval Répondre

    J’adore cette rédactrice 🙂

  4. Blicko Répondre

    je l’ai dit et redit dans mes nombreuses reactions sur les différents articles abordant cette question sur ce site. En se rangeant derrière le RASSOP (pour torpiller les accords de la cite de l’OUA), la Cenco s’est alliené la collaboration de Kabila … elle lui a livré ses adversaires (G7, UDPS, RASSOP). Elle se trouve pris dans un angrenage sans qu’elle ne sait plus comment en sortir. le perdant dans tout ça, l’opposition politique congolaise, la population

    Félicitation pour l’équipe de redaction d’actualité.cd. vos articles sont brefs mais instructifs, ils donnent l’info essentielle pour celui qui cherche à s’informer sur l’actualité politique au Congo

  5. EBOX Répondre

    Matungulu premier ministre

  6. Serge Répondre

    Attention, dans tout ça n’oubliez pas que la communauté internationale est totalement impliquée ,
    Si vous ne voulez pas respecter cet accord vous risquez d’être surpris soit par un plan B des évêques soit un plan C de la communauté internationale soit par un plan D du peuple lui même,
    Ne vous prenez pas comme les plus malins de politiciens au monde,
    Nous voulons la paix au Congo svp

  7. Nganga Répondre

    Une liste peut contenir un nom. C’est aussi une liste.

  8. gyav Répondre

    Jeu de cache-cache. A dire vrai, on est dans un dialogue de sourds désormais. Ma violence à venir prend progressivement forme. Merci à nos pasteurs de quitter ce pandémonium;

  9. bb Répondre

    Kabila et ses colaborateurs pensent qu’ils vont toujours gardés ce pays en otage vraiment? DIEU est le createur n’ont vous ni les esprits qui vous animent…….sa justice va vous frapper Dans cette année

  10. Ghislain Répondre

    Article tendancieux,peu nuance et partisan.Malcolm x a bien dit qu’il fallait faire attention a une certaine presse,elle peut vous faire
    aimer les oppresseurs et detester les opprimes.

  11. LUMINGU TONY Répondre

    KABILA N’A AUCUNE BASE LEGALE OU CONTRACTUELLE QUI LUI PERMETTE D’EXIGER DU RASSEMBLEMENT TROIS NOMS. DES LORS, NOUS DEMANDONS A KABILA DE NOUS PROUVER SA NATIONALITE CONGOLAISE D’ORIGINE EN PRESENTANT SON EXTRAIT D’ACTE DE NAISSANCE OU SA CARTE DE BAPTEME, A DEFAUT IL DEVRAIT ETRE DECHU DE SON POUVOIR, POURSUIVI ET CONDAMNE A FAIRE DE LA PRISON ET REMBOURSER TOUTES LES DOTATIONS INDUMENT PERCUES DEPUIS 2001 POUR USURPATION D’IDENTITE

  12. Dido Répondre

    Vous parlez souvent de Matungulu , qu’ est-ce qu’ il a fait alors qu’ il était Ministre aussi .Lui aussi , n’ est-ce pas faisait partie de gouvernement qui nous épatait avec des projets de prestige , en vrai dire qui n’ ont servi a rien pour le bien de la population.Des projets qui n’ étaient même pas programmés dans le budget ….Et maintenant qu’ est-ce qu’il veut encore nous foutre ici …il finira par se rallier avec Kabila pour affaiblir davantage l’ opposition .

  13. DeKongo Répondre

    L’article prête à confusion: je n’ai pas entendu une voix discordante du Rassemblement (mis à part Katebe Katoto) qui dit autre chose que l’UDPS sur le nom à proposer et non la liste des noms du 1er ministre! Vous faites ressortir Kabila comme le maître du jeu, cela est une analyse fausse! Lui comme les autres institutions de la République n’ont plus aucune légitimité, ils sont tous tenus par cet accord et Kabila en serait aussi le grand perdant en cas de blocage! L’option Katebe ressemblera à la solution Camp Tshatshi, combattu par tous (UDPS, GS7, AR aile Fayulu, . . .), le retour à la case départ quoi. Si jamais le peuple venait à se lever, personne ne peut se prévaloir d’une quelconque légitimité! Il y a un accord qui a été signé, la Communauté Internationale que vous sembler minimiser dans votre article y a joué un grand rôle et tient mordicus à son application. La CI suit attentivement toutes les manœuvres de Kabila (voir Le Monde du 21/02 « Joseph Kabila ou l’équilibrisme diplomatique : déclaration d’un diplomate du département Afrique du Quai d’Orsay.  » Notre ligne est claire, qu’ils arrêtent de saper l’avancée du processus électoral et qu’ils appliquent l’accord du 31 décembre, nomment un nouveau gouvernement et entament la décrispation. Mais nous savons que Kabila va continuer à jouer ses trois cartes : la division de l’opposition, le calendrier électoral, l’instabilité dans l’est du pays et au Kasaï. Trois cartes que le pouvoir manie avec dextérité ».
    Donc, il n’y a pas que le Rassemblement dans l’affaire, la donne CI est aussi à considérer surtout dans ce contexte des révélations des massacres où tous les feux sont braqués sur le pouvoir. Sans compter la réaction des combattants UDPS en passe de tout perdre si jamais Felix Tshisekedi est marginalisé! A moins que, comme à son habitude, le pouvoir qui est illégitime procède par mater toute résistance. La Communauté Internationale laissera faire?

  14. NICK-00243 Répondre

    NOTRE DÉFUNT PRÉSIDENT DE L’U.D.P.S, Mr. ETIENNE TSHISEKEDI PENSAIT RÉUNIR AUTOUR DE LUI, TOUTE PLATES-FORMES POLITIQUES: DYNAMIQUE, G9, G6, RASSEMBLEMENT, AINSI QUE CERTAINE FIGURES D’HOMMES POLITIQUES. OR, C’ÉTAIT PLUTÔT LE CONTRAIRE, CES DERNIERS QUI AURAIENT RÉUSSI A L’ENCERCLER.
    C’EST DU DÉJÀ VU TOUTE FOIS. CHAQUE DUEL ENTRE; WA-MULUMBA ET KABANGE EST COMPARABLE AU MATCH DE FOOT, ALLEMAGNE/FRANCE. UNE BONNE EQUIPE FRANÇAISE, TRÈS MENAÇANTE, MAIS A LA DERNIÈRE MINUTE, « NZOMBO-LE-SOIR » EQUIPE ALLEMANDE FINIE TOUJOURS PAR GAGNER LES 3 POINTS. AVEC OU SANS FAUX PENALTY.
    RÉDACTRICE – VISIONNAIRE.

  15. NICK-00243 Répondre

    NOTRE DÉFUNT PRÉSIDENT DE L’U.D.P.S, Mr. ETIENNE TSHISEKEDI PENSAIT RÉUNIR AUTOUR DE LUI, TOUTE PLATES-FORMES POLITIQUES: DYNAMIQUE, G9, G6, RASSEMBLEMENT, AINSI QUE CERTAINE FIGURES D’HOMMES POLITIQUES. OR, C’ÉTAIT PLUTÔT LE CONTRAIRE, CES DERNIERS QUI AURAIENT RÉUSSI A L’ENCERCLER.
    C’EST DU DÉJÀ VU TOUTE FOIS. CHAQUE DUEL ENTRE; WA-MULUMBA ET KABANGE EST COMPARABLE AU MATCH DE FOOT, ALLEMAGNE/FRANCE. UNE BONNE EQUIPE FRANÇAISE, TRÈS MENAÇANTE, MAIS A LA DERNIÈRE MINUTE, « NZOMBO-LE-SOIR » EQUIPE ALLEMANDE FINIE TOUJOURS PAR GAGNER LES 3 POINTS. AVEC OU SANS FAUX PENALTY.
    RÉDACTRICE – VISIONNAIRE.

  16. Hamuli Patrick Répondre

    je crois que KABILA veut joué au malin et je n crois pas s’il y aura election d’ici fin decembre.
    CENCO les peuples congolais est derrier vous, si les choses semblent être compliqué laisser la balle dans nos mains

  17. Mbiko Répondre

    trop c’est trop ! nous demandons à la cenco de stopper avec cette aventure et comprenons afin les organisateurs de la mort de tshisekedi ! nous ne laisseront plus ces mercenaires politiques nous asservir ! le sang a trop coulé et comme cela ne suffisait pour laisser l’occupation occulte de ce pays , nous combattrons tjrs et, c’est jusqu’à ce que la mp cesse de jouer avec le feu.