Le PPRD Lumanu : « La Primature n’est pas n’importe quelle boutique… »

La journée de ce mercredi 11 janvier 2016 à été consacrée à l’échange des pièces aux participants dans le cadre de l’arrangement particulier pour la mise en oeuvre...

La journée de ce mercredi 11 janvier 2016 à été consacrée à l’échange des pièces aux participants dans le cadre de l’arrangement particulier pour la mise en oeuvre de l’accord. La Conférence épiscopale nationale du Congo(CENCO) a remis des exemplaires des propositions aux différentes composantes, afin qu’elles en prennent connaissance, a dit à actualité.cd Adolphe Lumanu, délégué de la Majorité Présidentielle.

« Nous allons les analyser avec le concours des membres de différentes composantes. Nous allons discuter et il ne faut pas que chacun campe sur ses positions. « 

Quand à la limite à ne pas franchir, Adolphe Lumanu a indiqué que tout ce qui se fera doit l’être pour l’intérêt de la population.

S’appuyant sur l’exemple du Front pour le respect de la constitution, jusqu’ici non signataire de l’Accord du 31 décembre 2016, mais qui participe aux travaux d’arrangement particulier, Adolphe Lumanu a précisé que la question de l’inclusivité fera partie du débat. « C’est un processus. Un idéal à atteindre, mais qui ne peut empêcher le cours normal des discussions ».

La Majorité, a-t-il indiqué, a posé un critérium pour la désignation du Premier ministre parce-que celui ci doit répondre à un profil donné.

 » Il ne s’agit pas de n’importe quelle boutique où n’importe qui peut diriger » à conclut Adolphe Lumanu.

Les discussions sur l’arrangement particulier devront durer en principe 4 jours.

Rachel Kitsita

In this article

Join the Conversation

Please copy the string 9BCnXf to the field below:

12 comments

  1. Nazali mwana Kongo Répondre

    Monsieur Lumanu, en accédant à la Magistrature Suprême en 2001, le Chef de l’Etat actuel répondait à quel criterium?

  2. Pitshou Otshudi Répondre

    La présidence aussi n’est pas n’importe quelle boutique qu’on est ne peut pas donne à n’importe qui .

  3. Jérome Répondre

    Soyons quand meme sérieux chers compatriots! Nous en sommes à ce point à cause des mauvaises decisions qui ont été prises par nos acteurs politiques. Alors devrions-nous continuer à accumuler les mauvaises decisions? Ou serai-t-il temps de faire place à la compétence pour un avenir meilleur. Nous sommes nombreux à travers le monde à être fatigués par le « ridicule » des hommes politiques et le manque de jugement qui characterise notre population. Soyons honnêtes que toutes ces histoires de partage de pouvoir ne sont pas pour notre intérêt. Nous n’y sommes jamais consultés. Aucun referendum pour la mise en pratique! Et le choix du 1er Ministre doit refléter la grandeur et l’ambition de Notre Congo. On en a marre d’être la risée de tout le monde avec des candidats « President » sans Parti Politique, projet de société ou vision partagée avec la base. Resaisissons-nous pour réellement recupérer le pouvoir qui nous est confisqué par un groupe d’incompétents qui se jouent de notre manque d’activisme. Dieu Merci, après le 19 Décembre 2016, il y a de moins en moins des videos de la honte sur Youtube des pseudo combattants et journalistes de pacotilles faisant le culte de la bêtise. Il est grandement temps de tourner la page de ce muet politique de Kabila, specialiste en coup bas, President juste pour l’être! Nous avons besoin d’un 1er Ministre responsable pour nous remettre sur orbite. Pas un populaire…mais un Homme d’Etat. La popularité en RDC, n’est pas trop souvent une bonne nouvelle. A l’instar du phenomene SAPE et des mabangistes. Il est temps de stopper la kinoiserie avant qu’elle s’invite au Palais de la Nation.

    1. Nazali mwana kongo Répondre

      Cher Jérome, la MP est pleine des « Hommes d’Etat » qui sont aux affaires depuis l’époque de Mobutu et qui, malheureusement, n’arrivent pas toujours à bien gérer. Nous avons donc besoin d’une nouvelle génération de dirigeants « Responsables et Attentifs » aux cris du peuple. La popularité est aussi une bonne chose car elle témoigne du niveau de la confiance dont on jouit auprès de ceux pour qui on travaille. Quand on travaille bien, le peuple vous acclame et vous soutient; au cas contraire, on est vomi et on doit utiliser la force pour diriger par défi. Ce que nous ne souhaitons pas pour cette période de transition.

  4. Bombardier Zumba Répondre

    Mais Badibanga n’a été soumis à aucun critérium à part la corruptibilité qui se manifeste ouvertement. En 2001, je n’ai vu aucun critérium pour la désignation d’un monsieur qui devait refaire l’école primaire si on peut contester un universitaire à la peine moindre d’orienter.
    Que dire alors que l’on voit des péroquets faire des discours à la nation. Pas n’importe quelle boutique… on comprend que le gérant doit faire preuve de démagogie, de détournement, d’injustice, de l’arbitraire.
    Pas n’importe quelle poste, Lumanu

  5. samaki Répondre

    Mais mr. Lumanu à ton niveau dire des telles réflexion, tu me surprend car j’ai eu beaucoup d’estime en vous. Quels critères pour la présidence de la république.

  6. Michel muyembe Répondre

    Mr lumanu, vous vous contredisez dans votre majorité présidentielle(…)

    en 2001, le Congo notre pays a été dirigé par un incompétent connu de tous !!! quelle honte pour notre république a la face du monde!!! je suis très convaincu que l’histoire nous en rappellera et tous par souci de remplir nos poches, nous serons coupable historiquement du sort infligé à notre peuple durant des années

    aujourd’hui vous soulevez la question de la compétence(….) tout en oubliant que nos sociétés publiques restent gérées par vos familles qui ne maîtrisent absolument rien. même juste tenir un stylo!!! quelle honte!!!

    nous vous attendons bientôt dans l’opposition afin d’évaluer votre force politique et vos capacités à faire passer des idées comme tant chanter aujourd’hui où vous êtes au pouvoir…

    l’histoire de notre pays vous jugera et je me demande en définitive, quel est le souvenirs qui marquera la génération présente lors de votre passage au commende …. ridicule

    1. Viviane Répondre

      L’opposition? Mais quelle opposition? La même opposition qui a permis à Kabila de rester président? Il n’y a pas d’opposition au Congo, seulement des vautours gourmands qui convoitent des postes. La classe politique actuelle est totalement pourrie et doit être éradiquée pour faire place à de vrais patriotes.

  7. zairoiscongolais Répondre

    la présidence est devenue une toilette avec joseph kabila,venu avec une odeur noséabonde,et aujourd’hui avec 70 entreprises,et des profs comme toi lumanu à ses ordres,

  8. DOMINIQUE MAF Répondre

    LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE N’EST PAS N’IMPORTE QUELLE BOUTIQUE, C’EST CELA QUE VOUS VOULEZ DIRE….
    QUAND LE PARJURE EST UTILISE AU SOMMET DE L’ETAT CELA EST-IL NORMAL?
    LAISSEZ A L’UDPS DE CHOISIR SON OISEAU RARE, ET, VITE ALLONS Y AUX ELECTIONS LE PEUPLE DECIDERA DE LA SUITE.
    AUJOURD’HUI, SI L’ON FAIT L’AUDIT DE LA GESTION DE LA RD CONGO. TOUS CEUX QUI GERENT LE PPRD IRONT EN PRISON.

  9. Mondlane Répondre

    prof lumanu devient un callabo est vendu ,il sera lapide ,il à juger nos parents ,mais lui ,il travaille avec un rwandais comme président du Congo .prof lumanu dans la vie il ne faut jamais insulter l, histoire .

  10. ilunga mubiayi jean rene Répondre

    perte de temps inutile,le premier minister n’aura plus que dix mois pour organiser les elections parceque les deux mois sont perdus inutilement a cause du pprd et du mlc Eva.