De sa cellule, le Filimbi Carbone écrit à sa femme: “garde ton sang-froid, prends soin des enfants”

Disparu depuis le 13 décembre 2016, Carbone Beni, militant de FILIMBI, a envoyé une lettre manuscrite à sa femme rassurant cette dernière qu’il est en détention au camp...

Disparu depuis le 13 décembre 2016, Carbone Beni, militant de FILIMBI, a envoyé une lettre manuscrite à sa femme rassurant cette dernière qu’il est en détention au camp Tshatshi, division présidentielle T2.

Époux et père de trois enfants, Carbone Beni est l’un des ténors de FILIMBI, un collectif qui milite pour l’alternance pacifique en République démocratique du Congo à travers notamment une campagne dénommée “Bye-Bye Kabila”.

Dans sa lettre, ce membre de FILIMBI appelle sa compagne à garder son « sang-froid » et à prendre soin de leurs enfants. “ Dites à ma mère que je l’aime beaucoup…” a écrit à la main ce jeune activiste.

C’est un militaire du camp Tshatshi qui aurait joué l’intermédiaire entre Carbone et son épouse, selon Floribert Anzuluni, le coordonnateur de Filimbi, exilé en Europe, qui confirme également l’authenticité de la lettre. « L’écriture est bien de Carbone qui avait inscrit les numéros de téléphone de son épouse et de son frère sur la lettre et puis la précision des informations du contenu le confirme », a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD

Restant optimiste dans ses écrits, Carbone promet à son épouse qu’il sera bientôt libre.

In this article

Join the Conversation

Please copy the string Klw6ap to the field below: